La famille Maby cultive des vignes à Tavel depuis au moins le début du 19ème siècle. Ce n’était pas alors leur activité principale, car les Maby étaient à l’époque cordonniers de père en fils. Mais comme d’autres habitants du village, nos aïeux cultivaient quelques parcelles de vignes, dont ils vinifiaient eux-mêmes les raisins pour ensuite vendre leur vin à une clientèle locale.
 
Auguste Maby a été le premier à pouvoir vivre de la production de ses 4 à 5 hectares de Tavel. Le vin était alors vinifié dans la cave de l’atelier de cordonnerie familial dans des fûts et demi-muids. Il était vendu en « bonbonnes » et en fûts à une clientèle régionale sous le nom « Clos du Palai », en référence au quartier dit « La Palai » ou étaient situées nos premières vignes.
 
En 1936, Auguste est rejoint par son fils Armand, alors âgé de 15 ans. La famille s’installe alors dans une nouvelle maison, toujours dans le village, dotée d’une plus grande cave, et la propriété familiale s’agrandit (8 hectares en 1942).

 
 
En 1945, Armand Maby commence a acheter des vignes en son nom propre et, en 1950, il achète une nouvelle maison, dans laquelle il vit toujours, et contre laquelle il fait construire le premier bâtiment d’une cave plus moderne et fonctionnelle. C’est alors qu’apparaissent les premières bouteilles de Tavel estampillées « Domaine Maby », issues de la production de 12 hectares de vignes.
 


C’est à la fin des années 50 et du début des années 60 que le domaine prend son véritable envol. Armand est alors rejoint par son fils Roger, son frère Bernard et ses gendres Christian Amido et plus tard Jacques Borrely. De nouvelles parcelles de Tavel sont acquises, et la famille prend pied sur le terroir de Lirac.

 
 
Une parcelle de près de 30 hectares est acquise sur le plateau de galets roulés de Lirac. Il s’agit à l’époque de bois, qu’il va falloir défricher à l’aide d’une charrue mue par des cheveaux. Il faudra ensuite attendre les autorisations de plantation, et même cultiver des abricotiers en les attendant. Enfin dans les années 70, cette parcelle est plantée en Syrah, Grenache blanc et noir, Mourvèdre et Picpoul. C’est toujours à partir de cette parcelle que nous produisons aujourd’hui notre cuvée « La Fermade ».
 
En 1973, les cinq associés créent le « GAEC Domaine Maby » et le domaine poursuit son expansion. Nos vins sont distribués en France grâce à un réseau d’agents commerciaux, mais aussi à l’étranger et notamment aux Etats-Unis où un partenariat nous unis pendant de longues années à la Maison « Alexis Lichine ». Le domaine travaillera ensuite pendant de longues années avec les magasins Nicolas ou le Savour Club.
 
En 1996, le domaine exploite 120 hectares et produit de 600 à 700 000 bouteilles par an.
 
Les associés décident alors de se séparer et Roger reprend alors le Domaine, aidé par son gendre Jean-Robert Ousset, et continue à exploiter près de 45 hectares. Le développement commercial du domaine se poursuit, notamment à l’étranger, et Roger et ses enfants rachètent 15 hectares en Lirac et en Côtes du Rhône.

 

 
En 2005, le fils de Roger, Richard, rejoint l’exploitation familiale et reprend la gérance du Domaine. Il choisit alors de faire évoluer sensiblement le style des vins (plus fruités, plus souples) et de partir à la conquête de nouveaux marchés, notamment sur le grand export (Russie, Inde, Honk Kong, Etats-Unis). L’accent est également mis sur le renforcement de nos réseaux de cavistes et la mise en place de vrais partenariats avec eux.
 
En 2005, le domaine a également signé un Contrat d’Agriculture Durable, pour matérialiser son expérience d’un mode de culture respectueux de l’environnement.
 
 
Conception par iD2i